Red Hail - Aratta Rebirth - Tigran Hamasyan

Comme je vous l’annonçais dans le dernier article et avec pour prétexte son concert demain dimanche 12 juillet au Parc Floral de Paris, ce sera un morceau de Tigran Hamasyan « Sibylla » publié sur le disque « Red Hail -- Aratta Rebirth » que nous allons écouter aujourd’hui.

On y retrouve pas mal de choses entendues dans de précédents articles :
- un usage de la voix comme instrument à part entière, sans parole, chantant la mélodie (1:01) ou à son service en tant qu’accompagnatrice (ex. 1:50, 2:30). Retrouvez l’article sur Shema de Pierre de Bethmann qui utilise aussi la voix de cette manière.
- bien sûr les improvisations qui donnent la touche jazz au morceau (piano à 2:50 et saxopohone à 5:40)
- des enchaînements de thèmes et les mesures plus ou moins décomposées qui font perdre l’équilibre de l’auditeur, on se demande même comment les musiciens arrivent à ne pas vaciller (1:59). Retrouvez l’article sur Lingus de Snarky Puppy pour un autre exemple de ce type.
- du gros son rock (2:10) (allez vous pouvez retrouver l’article de la semaine dernière sur The dance of eternity de Dream Theater pour plus de rock)

Mais mon passage préféré, c’est un mélange de tout cela à 4:47 : martellement rock par la batterie, la basse, le piano et un clavier supplémentaire un peu déstructuré pour l’accentuer encore (Tigran joue certainement une main sur chaque), la voix et le saxophone en nappe sonore par dessus et une perte totale de repère rythmique à 5:05 lorsque la batterie se met à taper sur un tempo qui semble totalement différent ou ralenti.

Chapeau bas, quelle maîtrise !

————————————————
Titre : Sibylla
Artiste : Tigran Hamasyan
Album : Red Hail -- Aratta Rebirth
Label: Plus Loin
Durée : 8’24
Année : 2009

Musiciens :
Areni Agbabian : voix
Ben Wendel : saxophone soprano
Tigran Hamasyan : piano, claviers
Nate Wood : batterie
Sam Minaie : contrebasse