Brad Mehldau - Live in Tokyo

Brad Mehldau - Live in Tokyo

J’espère que, depuis le dernier article, vous avez eu le temps de vous imprégner de Paranoid Android de Radiohead.

Je vous invite à le réécouter une dernière fois avant de vous plonger dans le morceau qui arrive.

Aujourd’hui, nous reprenons Paranoid Android mais arrangé par Brad Mehldau en live et en piano solo. Il s’agit d’une longue version pendant laquelle on retrouve les différentes ambiances proposées par Radiohead.

Il débute avec une longue introduction rubato (sans tempo fixe) rappelant les musiques romantiques et pendant laquelle il est difficile de deviner le morceau. On est emporté dans plusieurs directions musicales avant de commencer à être guidé vers un tempo clair à partir de 2:30.

C’est à partir de la 3e minute que les harmonies du titre original arrivent petit à petit pour donner sa place au thème à 3:46.

Le refrain est exposé à 4:14, magnifique et très dépouillé.

Sur le deuxième couplet, on retrouve cette référence à la musique romantique comme entre 4:37 et 4:40 où l’accompagnement ressemble à du Chopin.

Un deuxième refrain (5:02) avant de passer à la deuxième partie.

Cette deuxième partie (5:21 à 6:03) débute plus violemment que les autres et a exactement la même forme que dans l’original, alternance de deux parties :
-         reprise du riff original de guitare / basse dans les graves du piano accompagné d’un martèlement régulier
-         puis une partie plus douce (dans l’original il y avait un solo de basse)
-         retour au riff précédent avec un thème dans les aigües (le chant dans l’original)
-         pour finir à nouveau sur la partie plus douce

Là où Radiohead part dans un enchaînement plus hard rock saturé que lors des parties précédentes, Brad Mehldau choisi l’effet inverse en entamant un enchaînement plus doux (6:03 à 6:43).

Dans les deux cas, on entend distinctement deux parties alternées deux fois (quatre parties au total). Elles donnent une jolie variation de sonorités.

C’est ici (6:44) que Brad Mehldau décide de ne pas s’arrêter là et entame une longue et superbe variation autour de ces ambiances musicales. Il utilise cette alternance pour accentuer au fur et à mesure les changements harmoniques et mélodiques.

J’adore ce passage qui nous fait partir dans de nouvelles couleurs, inédites sur ce morceau.

Différentes idées rythmiques nous emmènent vers un ostinato de basse à la main gauche tout en restant dans une phase de variations à la fois harmoniques et rythmiques.

Ce passage, jouant de dissonances bartokiennes, reproduit parfaitement l’esprit de tourmente de la version de Radiohead avant d’atterrir finalement sur la partie calme avec un long accord tenu à 11:37, comme dans l’original.

Ici aussi, Brad Mehldau se permet de nombreuses variations romantiques faisant durer une ambiance à la fois calme et tourmentée.

A 17:42, il reprend le dernier thème chanté par Thom Yorke, dans les aigües du piano avant de conclure le morceau sur une dernière partie durant laquelle on retrouve l’ostinato de la longue variation. Sorte de flash back agressif, dans le même style que la fin de la version de Radiohead qui était d’ailleurs encore plus abrupte.

Le morceau dure 19 minutes mais on ne les voit vraiment pas passer, que l’on connaisse l’original par cœur ou pas du tout.

Brad Mehldau l’avait également repris en trio (piano/contrebasse/batterie) dans son album « Largo » en 2002. Une excellente version jouant énormément sur les sonorités des trois instruments. A écouter également !

Paranoid Android by Brad Mehldau on Grooveshark

Titre :  Paranoid Android
Artiste : Brad Mehldau
Album : Live in Tokyo
Label : Nonesuch Variete
Durée :
Année : 2004

Musiciens – instruments :
Brad Mehldau – piano

Enregistré en concert le 15 février 2003 à Sumida Triphony Hall, Tokyo, par Yoshihito Saegusa
Mastering par Greg Calbi au Sterling Sound, New York City
Produit par Brad Mehldau